Le système politique

 

Le Kosovo est une République Parlementaire et un pays démocratique moderne fondé sur le principe de la séparation des pouvoirs et du contrôle et de l'équilibre entre eux, tels que définis par sa Constitution. La majorité de la population du Kosovo est composée d'Albanais éthnique, tandis que la Constitution garantit que les autres communautés non albanaises jouissent de l'égalité avec la majorité de la population et jouent un rôle important dans certains cas décisifs sur la question de la dirigeance de l'état, en vertu du droit constitutionnel pour la majorité du double.

 

Les principales institutions du Kosovo sont: L'Assemblée de la République du Kosovo, qui est unanime, composée de 120 députés et elle exerce le pouvoir législatif. Au sein de cette division, vingt (20) des cent vingt (120) sièges sont garantis pour représenter les communautés qui ne sont pas majoritaires au Kosovo.

 

Le président du pays représente l'unité du peuple, il est un représentant légitime à l'intérieur et à l'extérieur et garantit le fonctionnement démocratique des institutions de la République du Kosovo. Le Gouvernement est l'autre organe responsable de la mise en œuvre des lois et des politiques de l'état et il est soumis au contrôle parlementaire, tandis que le pouvoir judiciaire est unique, indépendant et il exercé par les Tribunaux. La Constitution du Kosovo prévoit la participation de toutes les communautés non majoritaires au Gouvernement, avec au moins trois postes Ministériels et cinq postes de vice-ministres et d'autres postes selon les accords respectifs des partis politiques qui forment des coalitions pour gouverner le pays.

 

 Le concept civil et civique, l'égalité civique et les droits de l'homme, le caractère multiethnique, la protection spéciale des droits des communautés vivant au Kosovo / la discrimination positive ou laïcité et neutralité des affaires religieuses et la non-interdiction des mariages entre les personnes du même sexe sont considérées comme certaines des caractéristiques les plus avancées et les plus progressistes de l'acte juridique le plus élevé au Kosovo, la Constitution.

 

Les langues officielles de la République du Kosovo sont l'albanais et le serbe, tandis que les langues turque, bosniaque et rome ont le statut de langue officielle au niveau de la commune. En raison de la grande présence internationale, la langue anglaise trouve un usage relativement important. D'autres liens forts avec les pays européens, en raison de la présence importante de la diaspora du Kosovo dans les pays européens et du très jeune âge dans le pays, ont donné une forte impulsion à l'utilisation d'autres langues, particulièrement l'allemand.

La République du Kosovo a ses propres institutions pour la protection de l'ordre constitutionnel, de l'intégrité territoriale, de l'ordre et de la tranquillité publique, qui fonctionnent sous l'autorité constitutionnelle des institutions démocratiques de la République du Kosovo. Les institutions de Sécurité du Kosovo établies selon les normes et pratiques internationales les plus avancées et selon des organisations crédibles sont considérées parmi les meilleures de la région.Le Kosovo compte 38 communes, dont parmis lesquelles dix, qui ont une majorité de serbes, sont dirigés par la communauté serbe et une par la minorité turque résidant au Kosovo. Bien qu'il s'agisse d'un petit pays, on estime qu'il existe plus de 30 partis politiques au Kosovo et plus de 50 initiatives civiques. Le Kosovo autorise également la double nationalité.

Les Relations Internationales

 

En moins d'une décennie, depuis la déclaration d'indépendance, le Kosovo a constamment renforcé et étendu sa présence et sa subjectivité internationale. Dans le cadre de ce délai, il a réussi à obtenir 115 reconnaissances internationales, à établir des relations diplomatiques avec 88 pays qui ont reconnu le Kosovo en tant qu'état indépendant et souverain, tandis que l'établissement de relations diplomatiques avec 26 autres pays est en cours.

 

L'adhésion à des Organisations Régionales, Européennes et Internationales continue d'être une priorité clé pour le Kosovo car elle est considérée comme un processus crucial pour améliorer la position internationale du pays et de tirer parti des opportunités que chaque organisation offre pour le développement économique, politique et social.

 

L'adhésion du Kosovo à des organisations internationales en tant que pays indépendant et souverain par les dirigeants locaux mais aussi par la majorité de la société kosovare est considérée comme un pas important vers la réalisation de l'aspiration du pays à rejoindre l'UE, l'OTAN et des Nations Unies. Il n'y a pas de parti politique ou de parti civique au Kosovo qui soutient une orientation alternative de celle des relations stratégiques avec les États-Unis et l'Union Européenne et une adhésion complète du pays aux structures euro-atlantiques.

Tous les sondages lews plus crédibles internationaux, tels que le Pew Research Center, ont montré que les Albanais sont les plus pro-américains, alors que l'adhésion à l'Union Européenne et à l'OTAN bénéficie d'un soutien absolu de la part des institutions et du peuple.

 

Au cours des dix dernières années, le Kosovo est devenu membre à part entière et égal dans plus de 60 organisations régionales, européennes et internationales différentes. Au cours de ses dix années d'existence, le Kosovo a réussi à avoir une large portée diplomatique dans presque tous les coins du monde. En conséquence, il compte maintenant 25 Ambassades, 1 Mission Spéciale, 6 Consulats Généraux et 5 Consulats.


Les statistiques

25

Ambassades

1

Mission Spéciale

6

Consulats Généraux

21

Missions Consulaires